Le chien et le curé – Anne Marie

Le sacré chien de grand-mère

M’agrippant frénétiquement ;

Pauvre animal sans congénère

Cherchant femelle spontanément !

Je repousse à deux mains son rut

En comprenant les limites,

La nature de sa lutte.

Visant cette vie aux abois,

L’idée du clergé s’invite :

Les prélats refoulés, béats

Dont les slips trop étranglés

Ont aliéné toutes les idées.

Aux couleurs de la soutane

L’arc-en-ciel divin trépane  !

Encore, encore et encore

Les bagatelles des portes

D’églises, les clochers sont morts

Les penchants innés ressortent.

Des siècles de trocarts veinés,

De tristes cierges turgescents

Bavant sur des soumis croyants

Dans des cryptes mal éclairées :

Le piège ecclésiastique

De l’abstinence dramatique…

Prions un dieu émasculé !

Moins dangereux pour nos fessiers,

La vierge est bien immaculée

Les dégâts seront plus légers !

Allez mon chien, soit sans crainte,

L’humanité de ton regard

A la bienveillance plus sainte

Que certains religieux blafards.

.

©Anne Marie – 04/03/2019

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

49 vues
Elisabeth Lepage

Léli Zabeth (48)

Ecriture de toujours et surtout du dimanche. Papier, crayon en poche pour les petites illuminations du quotidien. Et puis les pieds dans les bottes sur une ferme en agriculture biologique. Quelques enfants, une maison de pierres, un environnement préservé qui m'enrichis. Des mots, des images, des états d'âme que je mets en vers ou pas...De la poésie de secours pour décharger le trop plein. Aucune pression, j'écris au vent...Aucune ambition, j'écris au temps...

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Béatrice Montagnac
Membre
5 mars 2019 14 h 35 min

Un sublime texte tout en dérision, grinçant et à la fois charmant, j’aime
Bonne journée Anne

Christian Satgé
Membre
4 mars 2019 20 h 27 min

Un texte à l’humour grinçant et qui mérite le détour. Merci pour cet agréable moment…