La fourmi à réactions – Martyne Dubau

  Quittant vite son lit de mousse Pour ne pas risquer un retard Une petite fourmi rousse Prit la route vers Montétard Elle croisait à vive allure Des papillons et des grillons Qui s’en allaient à l’aventure Pour des accords très polissons Où vas-tu donc fourmi, si vite? Prends donc le temps, il est si … Lire plus

L’esclave du roi – Christian Satgé

Petite fable affable   Par-delà l’onde qui cerne le monde Était un roi bon, homme généreux, Désireux que sujets soient heureux, Lesquels louaient sa sagesse à la ronde. Pourtant, cet aimable souverain-là Avait à son service un jeune esclave Qu’il n’épargnait guère, un être suave, Docile, disponible, jamais las,… Il n’est que qualités, sans équivoque. … Lire plus

Le papillon & la tortue – Christian Satgé

Petite fable affable   Comme des histoires je crayonne, Un papillon en jardin brouillonne Ses jours tant comptés de fleur en fleur, Allant, venant sous Râ qui rayonne, Et découvrant tout sans peur ni pleur. Placide en bourbe, une carapace Mirant ce vain manège s’en lasse : « Pourquoi, l’Exalté, tant t’agiter ? Tu fatigues … Lire plus

Les gibbons & le gibeux – Christian SATGÉ

Petite fable affable d’après Les rieurs & le bossu d’A.-F. Le Bailly Fables nouvelles divisées en quatre livres et faisant suite au volume publié en 1811, 1823 (IV, 6)   On peut, ma foi, devenir des plus instruits Et rester, dans le fond,  un parfait abruti. Des bacheliers en frairie, une nuit Qu’ont éclairée barolos et … Lire plus

La pièce d’or & les monnaies de cuivre – Christian Satgé

Petite fable affable  Serrés dans une cassette ferrée, scellée, Sous un gros matelas de masure payse, La larme d’un soleil, pleine d’éclat, devise En l’espèce, avec sous auxquels on l’a mêlée.  « Oncques ne vit ici-bas pareille infamie : Je suis un Louis, fait de pur métal blond, Fils des ducats, bel héritier des doublons … Lire plus

L’animal de l’ancêtre – Christian Satgé

Petite fable affable   Aboyant peu, jappant sans ruse ni mystère À tout ce qui gêne le repos sur la terre, Du moucheron au facteur, il faisait profit De tout : on le boude, on le fuit,… c’est qu’on l’envie ; On l’aborde ou on l’appelle c’est donc qu’on l’aime. Ah, la Vie est simple … Lire plus

Le crayon & la gomme -Christian Satgé

  Petite fable affable Le crayon, la mine mauvaise, est en pétard Contre le caoutchouc qui nuit à son œuvre À chaque fois qu’il le peut, hélas ! tôt ou tard. N’ayant à la manœuvre rien de la couleuvre. « Latex, tu m’es censure pire que ciseaux D’Anastasie, il me faut te rayer du monde … Lire plus

La coccinelle et le frelon, fable coquine – Martyne Dubau

Avec un vieillissant frelon Une coccinelle coquine Avait établi sa maison, Mais dés qu’il dormait, libertine, Elle s’amusait sans façon. Faisant monter l’adrénaline Alors elle entrait en action , Sur son clavier la gourgandine S’offrait un peu d’agitation § Et sur internet très sereine, Recherchait un beau papillon, Il y en a beaucoup qui traînent, … Lire plus

Hirondelles & martinets – Christian Satgé

Petite fable affable   Un beau jour se lève sur des feuilles qui tombent Et dans l’envol de volutes de brumes. Ici Ou  là, cinglent des hirondelles en trombe. Sillonnant le ciel de leurs acrobaties, Elles sont les reines des nues de notre village ; Chacun offre à ces bonnes gobeuses en partage Le plafond … Lire plus

Le coche & la charrette – Christian Satgé

Cycle pyrénéen Petite fable affable D’après La calèche et la charrette de Joseph Bartélémy de Feraudy   Un coche fort brillamment armorié, Calèche d’un étoffé particulier Qui se pensait valoir Prince du Sang sans doute, Allait bon, tout autant que grand, train sur la route Malgré l’étroitesse d’icelle et ses cahots, Ses chevaux de race … Lire plus

La souris et la pomme – Michel Saltaire

Un poupon rond comme un ballon sans pater sans chaumière ni compère contemple une scène de première classe une souris grise qui grille au chaud lit du soleil tropical   Elle a toujours ouvert son cœur aux rêves séducteurs de la fugue grondée par sa vieille mémère la souris grise la pauvre souris allait son … Lire plus

Le fabuliste d’en ville & le conteur de village – Christian Satgé

Petite fable affable   Un marchand de fables vint vivre en nos beaux champs, Pour puiser dans notre décor champêtre L’inspiration à de bucoliques contes aux méchants Penchants dont le public tant aime à se repaître. Il allait donc par le bourg le port altier, Daubant l’épicier, morguant le laitier, Car il descendait d’une quelconque … Lire plus

La Serveuse et Le Plongeur – Laurent Creux Vedeau

La Serveuse & Le Plongeur   A trop se dire que le Bonheur d’être à  nouveau considéré n’est plus de mise Que le destin à son juste détour parfois nous laisse son lot  de surprises Ainsi fut ce l’avenir incertain d’un plongeur trainant ses casseroles En un monde désuet où dure réalité se déjoue des … Lire plus

Le quetzal trop cordial – Christian Satgé

Petite fable affable   Un oiseau ravisseur s’était pris d’amitié Pour un quetzal resplendissant, un animal Qui a plus de queue que de plumes et, pitié, Moins de chair que de plumage. Où est donc le mal Me direz-vous ? C’est que le premier est rapace, Prédateur du second, aux tropicaux espaces.   Certes, tout … Lire plus

Le renard d’humeur escalabreuse – Christian Satgé

Petite fable affable   Alors que le feu des étoiles se lasse Que l’eau de l’aube les éteint, les proscrit, Un renard roux fait le guet, c’était écrit, Le regard envieux et la mine basse. Il lorgne un pré qui lui est moquerie. Là gitent tendres agnelets et brebis grasses, Mais aussi, las, vivent, tous … Lire plus

Pige au nez ! – Christian Satgé

Petite fable affable   Un pigeon, grand voyageur devant l’Éternel, Traversa, un beau jour, par mégarde un ciel Battant de l’aile, où volaient disette et famine Chez tous les oiseaux. Seuls n’avaient bonne mine, Et encore, que les rapaces qui gobaient les mourants Affamés qui se cachaient mal ou les errants.   Un faucon aperçut … Lire plus

La gueunuche & la greuluche – Christian Satgé

Petite fable affable   Fille d’un singe moins drôle que risible, Une guenon prenait les siens pour cible Et dans sa simiesque communauté. On craignait son caquet et, pis, ses “paquets”, Sachant tout des annales domestiques, Connaissant les chroniques des quartiers : On fuyait cette colporteuse, cette tique, Qui avait la diplomatie d’un sanglier ! … Lire plus