Le noyé demande à boire – Guillaume Aatira

Un pli au creux des paumes plus tranchant que des dents de fauve s’affame aux chaleurs fuyantes ; ce sont des revenantes que le coeur n’invoque pas. Elles s’en vont par des voies ténébreuses au travers des flocons. Langue de mes mensonges, la neige s’attache à leurs cheveux et les caresse d’oubli. Suivant leur piste, … Lire plus

Évasion – Sarah Delpech

L’odeur d’une urine vieille et désagrégée qui frétille en mon blair et sautille sur mes bottines sales attirant tous les vers du quartier. Un arôme de psychotropes, de plantes vertes, pas celles que l’on prime dans les salons mais celles que l’on vend dans les rues désertes. Candélabres et falots lancés par delà les arbres … Lire plus

L’Auguste (suite et fin) – Alain Salvador

Ses traits ont vieillis bien sûr, mais qui peut le voir sous son épais maquillage ? Son compagnon à la coquille d’œuf plantée sur la tête est toujours là, ses rides se sont creusées à lui aussi,  bien fatigué quand se termine la dernière représentation, trouvant rapidement le sommeil après un souper léger. Mais pour … Lire plus

L’auguste et la petite fille – Alain Salvador

  Les yeux fixés sur ses longues chaussures noires, son faux nez rouge toujours en place sur sa face aux contours exagérés, il avance d’un pas lent vers sa caravane, le visage triste dissimulé sous un maquillage allègre mais oh combien trompeur. Une veste rouge trop grande, un pantalon vert trop large, un nœud papillon … Lire plus

Relève la tête – Lucienne Maville-Anku

Relève la tête Et vois déjà lever le soleil d’or A commencé à blanchir l’horizon Par sa lumière tout va s’illuminer Te donne-t-on raison n’avais-tu tort L’aube amène l’aurore Quand se lève le Soleil Jubile pour toi la nature Tu s’égaies rien ne t’effraie Ton cœur troublé connait la paix Relève la tête Tu riras … Lire plus

Sur les quais de la Douane d’Etat – Gilles de Chasles

En ton absence, je t’imaginerai. Ailleurs ou pas là ? Quelle différence ? Alors pars tranquille, jamais je ne t’oublierai. Ailleurs ou ici ? Je sens en moi ta présence. Mes larmes couleront, c’est une évidence. Les retenir serait au-delà de l’affront te mentir, De ce que tu es pour moi, ce doux plaisir Que … Lire plus

Oradour – Barbegrise

ORADOUR     Aux victimes innocentes de Tulle, d’Oradour et de Maillé 09/10.06 et 25.08.1944   Entre larmes et sangs coulés, il est une mémoire qui ne peut s’oublier. Quand la cruauté s’enivre d’extase, il est une douleur que le temps ne saurait alors effacer. En ce jour de juin, l’horreur n’est plus très loin. … Lire plus

Amitié et tolérance – Alain Salvador

Qui êtes-vous, vous qui m’encouragez à vouloir donner le meilleur de moi-même… D’où venez-vous, vous qui me réchauffez le cœur, froid qu’il était d’incertitudes… D’où viennent nos sentiments, d’amour ou de haine…  Dans quel pays  inconnu naissent-ils ? Je n’en sais rien, ne le saurai probablement jamais… Pourtant, je pense que c’est la chaleur humaine … Lire plus

Poème de Chartreuse silencieuse de Gillou.

    POÈME DE CHARTREUSE En Savoie, dans le massif de la Chartreuse. Certains ont une vie heureuse. Les montagnes, elles sont imposantes. C’est beau comme paysage, les oiseaux chantent. Le panorama est superbe. Les pentes sont abruptes et recouvertes d’herbe. C’est une vue époustouflante, Tandis que je marche à la hauteur de vaches beuglantes. … Lire plus

La reine mère et les zélottes – Arnaud Mattei

Point n’est besoin de collaborateurs,            Ils sont là les zélotes dénonciateurs !                       Tour à tour vils, couards et menteurs,                      Spectres de malheur et sans saveur , D’une voix suave de larves maléfiques,                   Menez vos sabbats avec les stryges ,           Vos paroles sont nausées et vertiges,                     Vos propos, malin délétère satanique !                                            Ectoplasmes insipides et hypocrites ,           … Lire plus

Immortel chevalier – Michel Saltaire

                                                                                          Aux héros nègres   Jamais notre soleil ailleurs ne jaillira ô noble chevalier à la vision lumineuse des peuples qu’on enfonce toujours au fond de sombres clartés auxquels ta main héroïque offre des horizons ensoleillés   Jamais notre soleil ailleurs ne jaillira des castors nous sommes assoiffés de lumières non des benêts exilés au … Lire plus

Le tactac – Lucienne Maville-Anku

  Le tactac … Et quand je l’attrapais, celui-ci faisait parfois le mort. Il demeurait d’une immobilité totale. Je le regardais. Je l’observais. Et il arrivait qu’il fît un grand bond en hauteur de plusieurs centimètres et on entendait son “tac“, ce son bien sonore qui nous surprenait et nous faisait sursauter. Et je trouvais … Lire plus

Je voulais lui dire tant de choses – Lucienne Maville-Anku

… Je l’observais, disais-je, et l’observais encore, là, comme si je regardais les branches d’un arbre que seul un vent agitait et les nervures de feuilles de branches qui le paraient. Je regardais et cherchais un signe. Deux signes. Trois signes. Des signes de vie. Un, deux, trois… Ses yeux, je les voyais bouger. Un … Lire plus

“Victoire !” de & par Marco O’ Chapeau

Victoire ! Victoire ! Victoire ! Je m’appelle Victoire, Mon père voulait que je m’appelle Victor. Mais il était parti. Mobilisé. Pour la guerre. La grande guerre. Mon père, il n’est jamais revenu. La sage femme, qui a fait accoucher ma mère, a fait « Hii», oui, la sage femme a fait « Hiii » … Lire plus