Souvenirs – Sacha

Doucement, la vie défile.

Je tourne en rond comme le monde.

 

Les jours passent et je laisse

Derrière moi tous mes mauvais souvenirs ;

Je garde les meilleurs

Qui me tiennent à coeur.

 

Qu’aurais-je retenu et appris de la vie ?

Que dire sur l’existence, où nous

Ignorons la raison de toutes ces souffrances ?

Y a-t-il une vie après celle-ci ?

Faudra-t-il craindre où elle conduit ?

 

J’ai retenu que l’amour

Est plus fort que tout. Il peut nous

Protéger comme il peut nous détruire,

Fort et faible à la fois.

 

Il y a tant de belles choses que nous

N’avons pas su respecter, partager et protéger.

 

Le paradoxe de l’être humain!

 

Deux mondes

Qui se déchirent.

 

Être superficiel, vaniteux et orgueilleux,

Seuls les billets comptent à tes yeux.

La vie pour toi n’est qu’un jeu

Quand tu te moques des miséreux

Ou

Se battre, sacrifier ta vie pour des inconnus,

Lever le poing contre l’injustice

Et retrouver les droits de chacun.

 

Tout donner, même si tu ne possèdes rien,

Verser des larmes pour la destruction des sapins,

Des animaux perdus qui cherchent leur chemin.

 

Ces nuances

 

Tournent autour de nous,

Partagées entre le bien et le mal.

 

Malgré tout, dans la balance l’amour pèse lourd,

Les billets, aussi jolis qu’ils soient,

Volent au vent

Quand la futilité ne fait pas le poids !

 

Seul l’amour enrichit la vie et l’esprit.

 

Sacha Bailley, Editeur Publibook

 

index BALANCE AMOUR ARGENT

BILLETS VOLENT AU VENT

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

11 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Martine Brûlé
Membre
23 mai 2016 9 h 31 min

Je pense avoir fait depuis longtemps le même choix que vous et je remercie chaque jour le ciel de m’avoir pourvu d’autant d’amour. Bravo.

Véronique Monsigny
Membre
22 mai 2016 18 h 45 min

L’argent peut tout acheter sauf l’Amour. Lui, il se donne. Je vois que vous en etes riche Sacha , tres beau poeme !