Souvenirs d’un bel été – José Meyer

Viens…

 

Avant que le bel été

Sous d’autres cieux ne s’esquive

Viens, viens allons profiter

De la saison des estives.

 

Que dirais-tu de partir,

Refaire ensemble le voyage,

Et reprendre nos délires

Qui nous portaient vers les nuages.

 

Te souviens-tu de ces instants ?

Dis-moi que tu te souviens,

Dis-moi que tu te souviens…

 

Je me souviens des nuits d’été

Dans le foin tous deux enlacés,

Au loin on entendait jouer

Les harmonicas des bergers.

 

On était libre, on était fou,

Quand on grimpait sur la montagne,

Et là-haut entre chien et loup

On apostrophait la campagne.

 

Te souviens-tu de ces instants ?

Dis-moi que tu te souviens,

Dis-moi que tu te souviens…

 

Gravées à jamais dans mon cœur,

Me restent encore les senteurs

Qui nous arrivaient des champs mauves

Qui cet automne se feront chauves.

 

Glisse la saison des alpages

Tout doucement vers l’hivernage,

Mais moi je n’oublierai jamais

Les souvenirs du bel été.

 

Dis-moi que tu te souviens,

Dis-moi que tu te souviens…

25

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

50 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires