Rêverie – Simone Gibert –

photo SG

Le ciel imaginez,

S’étale de partout

Et les tuiles ocrées

Semblent ses garde-fou.

 

Depuis la terrasse

S’envolent mes pensées,

Des mouettes passent

Tournant en vol plané,

 

Et les mâts des bateaux

Se balancent tous nus,

Il encore tôt,

L’hiver se veut têtu.

 

Au-delà du canal,

Entre deux bâtiments,

Aux murs d’un  rose pale

La percée est devant,

 

Au-dessus d’un toit miel,

Sous le vent impudent,

Se glissant jusqu’au ciel

La mer devient argent,

 

Et l’horizon ténu

Qui n’est qu’une illusion

M’entraîne dans les nues

Plus qu’il n’est de raison.

 

La fenêtre sur mer

Capte ma rêverie

Sans aucun mystère,

Je suis déjà partie …

 

© SGibert

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
Simone Gibert

Simone Gibert (142)

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires