Mornes et tristes vers de jours meilleurs – Hubert-Tadéo Félizé

Dans la beauté blafarde d’un jour qui se lève,
L’hiver a endormi, de son voile, toutes sèves,
Quelques barques de mon pays attendent,
Prisonniers des rivières glacées qui se tendent

 

Vers d’agréables jours plus chaleureux provenant
De doux, de bienfaisant et beau printemps,
Un pâle rayon de soleil perce la couche de nuage,
Et réchauffe les oiseaux qui chantent dans les parages.

 

Les squelettiques arbres bercés par le vent léger,
Attendent des jours meilleurs pour la beauté
Naturelle qui s’offrira à nouveau à nos yeux,
Dès lors, et feront de nous des envieux.

 

La brume s’est levée depuis quelques heures déjà,
Et sur le chemin du halage, nous traçons de nos pas,
Dans la mourante neige d’esquisses arabesques,
Ressemblant à un lambeau de satin blanc, presque.

 

Mars, bien entamé annonce le printemps,
Et l’eau du fleuve se révèle aux jardins flottants,
Ô douceur des chemins faisant au son d’antan,
Nous contemplons les hortillonnages en cet instant.

 

©Hubert Tadeo Félizé

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

27 vues
Hubert-Tadéo Félizé

Hubert-Tadéo Félizé (37)

Recueils :
2012 - Traces d'émoi
2013 - Le verger des larmes
2013 - Le labyrinthe des âmes
2014 - Divine face obscure de la lune
2014- Les coeurs immergés
2015 - Passeur d'émotions

S'abonner
Me notifier pour :
guest
7 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
6 novembre 2018 18 h 55 min

J’avais reconnu les barques, beau poème .

Simone Gibert
Membre
6 novembre 2018 16 h 30 min

Je n’aime pas l’hiver, mais votre poésie me plait beaucoup et vos photos sont très belles, merci Hubert-Tadéo !

Simone Gibert
Membre
6 novembre 2018 16 h 23 min

Je n’

O Delloly
Membre
6 novembre 2018 12 h 30 min

très jolie poétique
merci