M ou N – Antoine Quesson

TANDEM.

 

Un regard ému

Pour cet étranger, cet exclu

Seul, divaguant dans la rue,

Le monde serait moins tendu.

 

Des mots doux que l’on se dit

Qui égaient notre vie,

Des cœurs qui battent, très épris,

Tandis que d’autres jouent leur survie.

 

Tendu, tandis, tant d’on, c’est la vie même,

Parfois tant d’eau, supplice extrême,

Alors pour écouter, partager, montrer qu’ils aiment,

Ils partent à la rencontre en tant d’AIME.

.

© ANTOINE

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

17 vues
Antoine Quesson

Antoine Quesson (27)

Ecrire pour être lu, donne du sens.
Osons augmenter les sens, au Total, dans tous les cas rions.
Avec plaisir je découvre ce travail heureusement partagé.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires