Le vieux pâtre..et le pipeau de Georges Roda-Gir

 
 
 
 
 
Quelque part dans les montagnes de France ou d’ailleurs un vieux pâtre ????
 
Le vieux pâtre..et le pipeau
 
 
Le joueur de pipeau, le vieux pâtre,????
Décroche un morceau de lune
Repousse l’obscurité,
Prépare une flambée dans l’âtre;????
Tourmente le feu de tout côté,
Voit ce qui est parti en fumée
Contemple ce qui est carbonisé,
Tisonne la cendre qui rougeoie et fume
Cherche dans la braise le secret de la vie..????????
 
 
Le vieux pâtre, le sage troubadour
Ne dit pas grand-chose, presque rien.
Regarde les ombres vagabondes
Tourner, virevolter en une jolie ronde.
Hoche la tête et dit: Je vous aimais bien.
Disperse des notes d’amour
Autour de son pipeau de bois poli
 
 
Le vieux pâtre sait ce qui n’est pas encore,
Il écoute le tumulte du ruisseau
Qui bat de pierres en pierres
Étirant sa longue traîne au miroir de l’eau.
Cette eau bénira le vieux moulin
Qui fera le bon pain.
Il voit son troupeau dans la bergerie
Un agneau rumine près de sa mère.
Le vieux pâtre attend la saison des nids
Et le printemps fleuri
Il se souvient
De son père, de sa mère et puis des siens.
Il regarde la nuit toxique fuir devant l’ aurore.
Il sait ce que le paysan doit à la terre,
Le berger à son troupeau,
Et l’ enfant  poète  à son berceau.
 
Georges Roda-Gir
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

42 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marianne Dessaux
Membre
3 juillet 2017 23 h 43 min

très joli poème rempli de tendresse,(Il existe une chanson au pays de Pyrène, ) mes amitiés Marianne