Le bâton de personne – Laurelise Chalzib

 

Le bâton de personne – Laurelise Chalzib

 

A t’-il pu s’agir d’un dialogue ?

Le bâton et la marche,

Ce tendre tangage, cet écart lisible du rythme et de la poésie

Entre-temps de quoi s’agit-il ?

Marcher en montagne est un art

C’est là que l’âme frayant avec l’ombre du bâton

S’épanche

C’est là qu’une diagonale se crée

Entre là-bas et maintenant

Entre Ici et Autrefois.

Je n’ai pas eu le temps

De contempler le lys martagon

Quand j’étais enfant je jouais.

Paul Celan jouait-il ?

Je n’ai pas saisi la présence de la raiponce

Je jouais encore

Paul Celan l’a saisie. L’a- t’-il saisie ?

Le bâton qui accompagne ma marche,

Mes pérégrinations hivernales

Ce bâton qui rythme mes pas

Ce peut-il qu’il soutienne à ce point mon âme ?

Sans lui, quelque chose manque

Et lui sans moi

Devient-il le bâton de personne ?

Les pensées, le bâton, la marche

Ai-je cheminé indéfiniment à l’ombre de mes rêveries ?

Bâton singulier,où se gravent les initiales

Bâton signifiant, en lettres capitales

Cet objet, dans certains lieu est essentiel.

 

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

4 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Véronique Monsigny
Membre
22 février 2016 8 h 56 min

Le baton de la marche peut servir à taper ou à ouvrir la scéne du theatre. Il a l’àme de celui qui le manie… J’aime l’ame de votre “bourdon” Laurelise