La cafarde et moi – Kamel usbek

“Oses-tu m’écraser avec ta mule!

Et bien je te défie, grosse tête de mule,

Tu iras t’expliquer devant le TPI,

Là bas, on te feras les points sur tous les i;

D’avoir osé t’attaquer à une blatte,

De mon envergure, une noble mate”

C’est ainsi que la cafarde m’a menacé,

Debout sur ses talons, l’air prononcé,

“Ah, bon! Une menace dans ma cuisine,

Et puis chez moi, toi et toutes tes cousines”

Ainsi j’ai riposté, la mule dans la main,

On ne sait jamais, aujourd’hui, ou bien demain,

Elles me livreront bataille ces racailles,

Capables d’avaler mes poils et écailles.

 

Elles prétendent que je ne suis qu’un intrus,

Que ces lieux hérités de leurs riches aïeux,

De pareils mensonges, qui les aura bien cru,

Il faudrait capituler ou changer de lieux.

De mon alcôve, je les entends comploter,

A qui me plaindre, je ne peux me révolter.

 

Dans mes droits, les expulser de ma propriété,

Il parait qu’elles ont une grande notoriété,

Des liens avec les puissantes autorités,

Des cousins, sur tous les continents habités.

 

Et si j’use de la chimie ou de colle?

Ta citrouille de ton corps alors décolle!

Ces sales bestioles me répondent en chœur,

Ajoutant à mon inquiétude plus de peur.

 

Ces résolutions, qui sur l’humble s’acharnent,

Me défendre, de ma mule me désarment,

Où irai-je me plaindre si ce n’est à Dieu,

Espoir que demain je serai leur égal ou mieux.

 

troubadour © copyright

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

31 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Laurence de Koninck
Membre
18 janvier 2019 13 h 44 min

Si la bestiole n’attire pas la sympathie, votre texte si! Il fallait y penser et c’est chose bien faite. Merci Ouzag Djamel!

Christian Satgé
Membre
18 janvier 2019 6 h 13 min

Beaucoup d’humour et de talent… comme toujours. Bravo et merci…