Hélianthe – Aldrick Le Mat

C’est lorsque l’été pointe le bout de son nez

Le soleil à midi, atteint son apogée

Le tournesol qui luit, ses pétales tournées

Vers cet astre éclaircit. Sa saison est lancée.

Douces fleurs dont la tige très élégante

Épouse le ciel qu’elle ne touche à peine

Sa couronnée dorée, parsemée de graine,

S’élève sans effort, parmi les plantes.

À travers les prairies, elle seule brandi

Sa mélancolie dans un champs de véhémence.

N’offrant qu’un seul regret, d’un girasol qui

En fin de vie tire sa révérence.

Aldrick M.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
Aldrick M

Aldrick M (95)

Aldrick, jeune homme de 21 ans. Passionné des Lettres et de Poésie. Parce qu'écrire ce qu'on vit c'est le vivre deux fois.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires