Ecriture – Martine Brûlé

Il y a son air narquois qui loge sous mes toits
Se sert de mes dix doigts sans me laisser le choix
Perturbe mon sommeil et me laisse en éveil
Négligeant le réveil qui, lui, sur mes nuits veille

Une drôle de rengaine qui me serre telle une gaine
Et sans aucune haine me crie « allez, dégaine »
Oublie vite la lune et laisse vibrer ta plume
Je sens ton âme qui fume et qui s’allume

Il y a comme des vers qui plongent à travers
Ma tête à l’envers qui leur prie de se taire
C’est pas de leur culture que je tire nourriture
Mais dame, l’écriture, ne connaît pas l’usure

Il y a des tas de mots qui se hissent bien haut
Quand en courbant le dos je cherche le repos
Mais c’est à leurs murmures que je bois le plus pur
Des belles aventures qui dans mon cœur perdurent

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
Martine Brûlé

Martine Brûlé (47)

Je m'appelle donc Martine ... et je suis née le l8/10/1966 à Rouen. De formation initiale en communication j'ai longtemps travaillé pour les municipalités d'Yvetot et d'Elbeuf.
Je suis actuellement chargée de documentation à la Fabrique des Savoirs, pour le compte de la métropole de Rouen. Je participe depuis une petite année à un atelier d'écriture.
J'ai toujours aimé lire et j'écris depuis ... que j'ai appris à le faire, sauf qu'aujourd'hui j'ose enfin partager un peu.
http://martine-brule.blog4ever.com

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires