DÉTRICOTER L’HIVER – Sandrine COUDERT

DETRICOTER L’HIVER…

Détricoter l’hiver
Voilà ce qu’il me plaît de faire,
Alors en avril,
Je défais tous les fils
Mais pas les miens,
Seulement ceux des copains,
Pas question pour moi
D’attraper encore froid,
Et je suis très adroit,
C’est sans qu’ils me voient
Que je defais tous les fils
Des bleus de l’hiver qui défilent.

J’en rigole déjà de toutes mes bêtises,
Mais je voudrais aussi des bises,
Pour contrarier le vent et sa bise,
Qui font encore pleurer de froid nos yeux,
Qui sont maintenant tourner vers les cieux,
Tellement il est beau et lumineux,
Qu’on voudrait s’en remplir le cœur pour qu il soit toujours joyeux.
Ils ne va lui rester bientôt
que sa chemise Fluo,
Uniquement sur le dos.

En avril ne te découvre pas d’un fil,
C’est aussi vrai qu’au Brésil,
On ne met pas de bas résille,
Parce qu’il fait bien trop chaud,
On ne met jamais de manteau.

Quand on sort de l’hiver
Au printemps on espère
On est aux aguets on furète,
Dans les buissons on guette
Tous ces oiseaux qui sifflotent,
des airs fanfarons flottent.
J’aimerais bien les attraper et jouer avec mes quenottes,
Je jubile ,l’air est fébrile ,mais je saurai être gentil,
Bien que les plumes m’Emoustillent,
Et je serai beau joueur ,parce que j’ai un grand cœur,
Bah je me contenterai des Sardines à l’huile…

Sandrine coudert
Mars 2017

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

2 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
IRIS 1950
Membre
2 avril 2017 8 h 59 min

Bravo pour cet écrit plein de gaieté. Belle journée. IRIS