Un coucou des oiseaux – Fattoum Abidi

Un coucou des oiseaux

 

Un coucou des oiseaux,

Me parvient de mon jardin printanier,

Leurs yeux brillent d’une lueur joviale et exquise,

Leurs plumes multicolores ma captivent depuis l’aurore.

 

Je me lève tôt et je contemple la beauté,

D’un ciel bleu, spacieux, apaisant et gratifiant,

Mes yeux circulent librement dans un espace gracieux,

Refusant la frontière qui stoppe le plaisir des âmes, les oiseaux foncent les barrières injustes.

 

Un coucou des oiseaux,

Me fait un câlin depuis mon moulin de vie,

La sérénité se dégage depuis la fenêtre de mon bureau militant,

Là  dessous poussent les roses rebelles d’un printemps combattant.

 

Les colombes de paix font leur danse de gaieté,

Elles composent une mélodie d’amour universel,

La musique est  jouée  par une fée de  paix,

Les tourtereaux et les tourterelles posent leurs ailes dans les champs de la liberté solennelle et humaine.

©  Fattoum Abidi 2.4.2016oiseaux chanteurs

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

10 vues
Fattoum Abidi

Fattoum Abidi (1)

Après des études universitaires en philosophie à Tunis et en littérature française à la Sorbonne Paris IV, Fattoum Abidi, Tunisienne d’origine, est aujourd’hui fonctionnaire à la télévision.
Depuis l’âge de 14 ans, elle aime écrire et peindre. Elle a d’ailleurs trois romans à son actif en cours d’achèvement. Et elle prépare ses expositions personnelles de peinture dans l'art contemporain. Et elle a participé dans des e books de poésie avec des poètes de tous les coins du monde suite à des concours de groupes sur facebook

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Laurence de Koninck
Membre
2 avril 2016 12 h 49 min

C’est très joli Fattoum, merci. Ton poème respire le calme, la sérénité, la paix des âmes. Je n’ai pas de jardin et, en cet instant, je le regrette bien.

Véronique Monsigny
Membre
2 avril 2016 9 h 08 min

Merci Fattoum pour cet hymne aux oiseaux ! Ils sont le chant du ciel et meme en pleine hiver on les entends dans les haies chercher abris matin et soir ! Meme les grosses pluies ne leur font pas peur ! Comment font ils ? Comme toi sans doute, ils ont une ame militante pour la paix .