SONGE – Michel Pierron

 

téléchargement (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

             Je t’appelle parfois dans l’abîme de mon rêve

             Sous mon plafond au silence feutré de la nuit

             Dans l’océan nocturne, ton souffle se lève

             Caressant mon front paisiblement endormi. 

 

             Mes yeux te cherchent te voir est mon désir

             Tu emplis mon vide de ta tendre frayeur

             Mon esprit te sent mon cœur te respire

             Tu m’enveloppes de ton invisible douceur.

 

             Ton halo diaphane plane et me veille

             Son froissement glisse sous ma paupière

             Dans l’inflexion moite de mon sommeil

             Roule ton vaste flot de lumière.

 

             Légère, ton âme s’immisce dans mon ciel noir

             Son reflet se pâme dans l’obscurité profonde

             Tu apparais dans la splendeur de mon miroir

             Comme un ange venu d’un autre monde.

 

             Ton vif éclat mystique éblouit mes yeux

             Tu m’enveloppe dans ton éternelle chaleur

             Puis avant de remonter vers les cieux

             Tu verses plein d’amour dans mon cœur.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

24 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
13 septembre 2016 0 h 19 min

Bravo Michel pour ce beau et très touchant poème, j’ai adoré la lecture, un poème léger comme la légèreté de l’âme de l’élue de votre coeur. Douce nuit
Mes amitiés
Fattoum.

Brahim Boumedien
Membre
12 septembre 2016 22 h 00 min

Merci, cher ami, pour ce généreux partage où le souvenir occupe une grande place !