Libre de la Terre – Yann-Jakez

Sonnet

Libre de la Terre.

L’océan houle fort, le vent est de suroît,
Le quai est déserté, aujourd’hui c’est relâche
Embruns salant mon nez, aussi bien que ma bouche,
Les bateaux amarrés, semblent
savoir pourquoi.

Les roulis dans le port, les font danser de joie,
Ils ne sortiront pas, aujourd’hui c’est dimanche,

Leurs couleurs rutiles, miroir de mer sans gouache,
Je longe seul leur quai, admirant leurs exploits.

Ces vaillants chalutiers, armés pour de bons traits,
Ils attendent, patients, pour eux ils sont fin prêt,
Tous ces marins-pêcheurs, seront là, vent ou pluie.

Dès l’aube du lundi, il vogueront enfin,
Avec les gens de mer,
savourer cette envie,
Libre de la terre, assumer leur destin.

– © – 2018 – YJAL

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Yann-Jakez

Yann-Jakez (44)

Mes premiers poèmes basés pour l’instant sur mon enfance bien trop gâtée et sur les aléas de ma vie qui en ont découlé.

Cependant la poésie semble me permettre de trouver une voie exutoire et une lumière vivifiante.

« Écrire ce que l’on a jamais osé dire, décrire ce que l’on aurait jamais du avoir à subir »

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires