Libre comme mer – Aldrick Le Mat

Je m’en vais libre près des sels marins

D’un bonheur ivre, auquel j’appartiens.

Parfois je reste, d’autrefois je pars.

Les quais attestent ce ardent départ.

La barque vacille sous le ciel bleu

Azuré, pastel, comme on en voit peu.

Nous protège de milles malaises.

Nous éloigne de milles falaises.

Le bateau flotte et navigue au rythme

Des vagues salées qui en crépitent.

Sur ce trois mats seul mon cœur palpite

D’un désir de voyager qui m’habite.

Aldrick LM

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

16 vues
Aldrick M

Aldrick M (95)

Aldrick, jeune homme de 21 ans. Passionné des Lettres et de Poésie. Parce qu'écrire ce qu'on vit c'est le vivre deux fois.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires