Lettre ouverte à Simone Veil – Thierry Paul Valette

Lettre ouverte à Simone Veil ????

Chère Simone Veil

C’est avec une très grande tristesse ce matin que j’apprends votre funeste départ. Votre soudaine disparition provoque dans le coeur des français une immense émotion à la hauteur de la femme que vous étiez. Votre dignité n’a d’égale que cette unique sincérité qui vous anime tant.

Aujourd’hui la France a perdu un être cher, un membre de sa famille et vous demeurerez d’une certaine manière notre amie ,notre grande sœur, notre mère à tous. Vous avez porté en votre sein nos destins pendant d’innombrables années, des années qui faillirent vous être retirées, vous l’enfant rescapée de la Shoah.

Voyez, Madame Simone Veil, je ne peux me résigner à parler de vous au passé tant vos combats de femme libre et visionnaire résonnent encore profondément au coeur de notre histoire.
Je ne saurais résumer votre incroyable destin toutefois se rappellent à ma mémoire des mots forts de sens et de simplicité d’un grand homme que l’on appelait Nelson Mandela :

“Être libre ce n est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’ une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.”

Une chose certaine est que nous garderons dans nos mémoires collectives cette incroyable force, cet immense élan de générosité qu’il vous aura fallu pour planter au pilori de la déraison des siècles et des siècles d’entraves à la liberté des femmes dans ce qu’elles ont de plus cher: leur propre chair. Oui cette liberté qui semble si évidente à nos yeux aujourd’hui et qui sans vous aurait eu une toute autre saveur.

Cette même liberté, qui un matin d’avril 1944, allait vous être volée. L’enfant de seize ans que vous étiez alors, sous le numéro 78651, symbole de l’œuvre de déshumanisation mise en place par les nazis au travers de la solution finale, allait vivre ce que l’humanité a de pire porté. Miraculeusement vous échapperez à cette mort certaine qui vous était promise mais reviendrez seule de cet enfer, vos deux parents n’ayant pas eu la même chance.
Vous garderez d’eux un héritage moral qui cheminera votre vie.

Vos premiers pas de femme libre seront au service de votre destinée. Après des études dans la haute magistrature vous deviendrez plusieurs fois ministre puis la première femme Présidente du conseil Européen.

De vous chère Simone Veil, les Français retiendront avant tout une image, celle d’une femme seule au milieu d’une assemblée constituée d’hommes au Palais-Bourbon. Vous étiez alors ministre de la Santé de Jacques Chirac et alliez défendre les larmes aux yeux , une loi qui allait révolutionner la société et libérer la femme dans sa chair.

Cette loi, véritable conquête de l’histoire, qui porte aujourd’hui votre nom, qui allait remiser aiguilles à tricoter, tringles à rideaux, détergeant et autres instruments de tortures vaginales au musée des horreurs le 26 novembre 1974, c’est la loi Veil qui offre toute sa légalité à l’IVG.

Malheureusement, dans le monde, toutes les dix minutes une femme succombe des suites d’avortement clandestin parce qu’elle revendique la liberté de donner ou non la vie. Des dizaines de millions d’entre elles ont encore besoin de vous et votre absence soudaine ne doit pas leur retirer l’espoir de vivre libres.
Nous continuerons donc votre combat afin que la dignité des femmes ne se confine ni à une culture unique, ni à un pays seul et demeure un enjeu pour toute l’humanité.

L’homme que je suis ne peux que vous remercier de nous avoir si remarquablement éclairé dans toute la considération que nous devons porter aux femmes et de tout le respect dont nous devons faire preuve à leur égard. Vous nous avez montré une direction, celle d’un long chemin à parcourir auprès d’elles dans tout le courage qui les caractérise. Aujourd’hui encore de longs et difficiles combats les attendent, nombreux restent les codes qui les maintiennent toujours prisonnières.

Votre nom mérite d’être gravé dans toutes les constitutions parce qu’il est porteur d’espoir et de reconnaissance pour toutes les femmes à qui vous avez rendu leur dignité.

Merci d’avoir existé vous la résistante et rebelle convaincue qui n’avez jamais vacillé face à vos ennemis, vous qui vous êtes battue sans ne jamais rien lâcher de vos certitudes. Alors soyez certaine, Madame Veil, que votre mémoire restera à jamais inscrite au patrimoine de humanité. La nation toute entière se doit de vous célébrer aux portes du Panthéon.

Thierry Paul Valette -NS

à Simone

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

143 vues
Thierry Paul Valette

Thierry Paul Valette (25)

Artiste plasticien ,Thierry Paul Valette au travers de ses peintures réconcilie l’orient et l’occident par la femme qu’il sublime. Comédien et aussi auteur d’un recueil poétique « l’unique ns »sur la passion amoureuse, Thierry Paul artiste complet est aussi un homme engagé .Il est à l’origine de la création de la journée mondiale du selfie et abordera en mai 2017 une marche vers Rome pour une rencontre avec le pape François 1er.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
3 juillet 2017 18 h 35 min

Merci pour elle, c’était une personne merveilleuse

Véronique Monsigny
Membre
3 juillet 2017 17 h 00 min

Merci d’exprimer si bien, au nom de tous, l’hommage que nous devons à cette grande “Aînée” qui nous a montrer comment on pouvait rester ouvert aux autres et résilient après avoir connu le néant, l’indicible. Merci de lui avoir prêté vos mots… Nos mots ?