Les rêves égarés – Vincent Dumoulin

« Les rêves égarés »

La nuit s’échappe doucement
Dans un brouillard où tout se perd,
Ses fruits s’effacent lentement
Sans crier gare au pied à terre.

L’aurore fait souffler le vent
Sur le sommeil et son repère,
Le repos tait son engouement
Dans un réveil un peu trop clair.

Les rêves sombrent dans le temps
Qui reviendront en des éclairs
Déchirant l’ombre du présent
Comme des sons venus d’hier.

Les songes lèvent surement
La vérité des sentiments
Comme un mirage en plein désert
Qui crie l’envie dans l’éphémère.

Vincent Dumoulin le 05/01/2016

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires