Le clavier noir – Bernard Saulgeot

Le clavier-noir

 

Les mots qui viennent du clavier-noir

Je les écris en souvenir

De tes paroles le dernier soir

Le soir où je te vis partir      

Je les écris en souvenir

Car je ne peux pas pardonner

Le soir où je te vis partir

Que tu aies pu m’abandonner

Car je ne peux pas pardonner

Qu’ainsi s’achève notre amour                                                             

Que tu aies pu m’abandonner

Moi qui en toi croyait toujours  

Qu’ainsi s’achève notre amour

Mais il me reste encore l’espoir                                                            

Que dans ta chambre tu lises un jour

Les mots qui viennent du clavier-noir  

 

© Bernard Saulgeot        

 

(Mr Saulgeot, veuillez mettre engras les 1ères lettres de vos srophe

afin d ene pas perdre votre mise en page  … merci)

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

28 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Hubert-Tadéo Félizé
Membre
5 novembre 2018 22 h 11 min

Cette redondante poésie souligne l’amertume d’un départ qui reste ancrée en ce coeur naufragé. Très joli poème sur un fond de tristesse. Merci pour votre partage.