Le bousier bousculé – Christian Satgé

Petite fable affable

Ça s’invective sur le sentier.
Un bousier et un bélier s’accrochent
En mots bien sentis, gros et entiers.
L’ovin a des petits yeux tout croches ;
La petite bête, une voix moche.
« Ôte-toi de là, vil paresseux,
Je me dois d’aller couvrir mes belles !
– Laisse-moi passer, vil crasseux !

– Tu morgues mon suint, vain rebelle ?…
C’est sueur de travailleur, Pisseux !

– Oh, quel labeur !… Faire agneau et laine.

– Prendras-tu jamais autant de peine ?!

– Gaffe : prends-le de moins haut, Mon Grand !

– Sois moins bas, futile irrévérent !

– Pas avec les butors qui m’indignent !

– Je sers, moi… Et toi, insecte insigne ?!

– Toi, tu ne sais que braire et brouter…
Sans moi, tu irais les pieds crottés !

Ne juge pas inutile ou couleuvre
Celui dont tu ne sais travail ni œuvre. »

© Christian Satgé – janvier 2014

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

37 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Laurence de Koninck
Membre
19 octobre 2018 11 h 32 min

Le dialogue est haut en couleurs et la morale bien trouvée. Vous êtes le roi des fables Christian!