L’Automne – Simone Gibert

Et voici l’automne de sa vie installé,

Elle traîne une lourde mélancolie,

Ses pensées vagabondes sont vite envolées,

Son corps semble privé de toute énergie.

.

Au-dessus de sa tête, ciel pommelé,

Doucement s’étire serein et puis bleuit,

Le soleil au couchant est tout à coup voilé,

Brusquement la lumière décline, c’est nuit.

.

Mais ce charmant spectacle ne l’a pas touchée,

Elle, dont la nature occupait l’esprit,

Les formes, les couleurs, elle aimait dessiner,

Reproduire, peindre, tout était entrepris.

.

Comment a-t-elle perdu sa sensibilité ?

Serait-ce à forcer un destin incompris ?

Serait-ce à courir après la liberté?

Son courage est vaincu, son corps meurtri.

.

Désormais, quel combat devra-t-elle mener

Pour lutter et combattre cette inertie ?

Il lui faut enjamber ce fossé

Pour rattraper la vie avant qu’elle ne fuît.

.

©Simone Gibert – 28/10/2018

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

22 vues
Simone Gibert

Simone Gibert (142)

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires