La mer immense de nos rêves – Georges Roda-Gir

Hommage à cette grande figure de la poésie

La mer immense de nos rêves

C’était hier, tu étais de ceux là, ivre d’adolescence
Les roses fleurissaient dans nos bras aimants
Et notre jeunesse augmentait notre sang
Je décris nos vingts ans,demeure d’ innocence.

Deux yeux immobiles et pensifs guettent nos amours incréés;
Qu’aurions nous à faire des regrets,
Le jour absorbe la nuit et tout ses secrets.
Mais toi parmi ces milliards d’étoiles, face aux diables affamés.

C’est le moment du vide, tu es dans ce fleuve d’éternité
Que vas-tu faire? Que vas-tu dire ?
Ton vécu forme un empire
C’est ta voix que j’entends,  là! Toute habillée d’obscurité.

Lorsque nous danserons devant les tombes ouvertes
Nos paupières s ‘ouvriront au mystère
Nous nous attablerons avec le père, la mère
Tu seras ce tumulte de vie, la vigne, le ruisseau, l’herbe verte.

Georges Roda-Gir

 

Dihya Lwiz

أحسُّ في نفسي دبيب الفناء
ولم أصَب في العيشِ إلاّ الشقاء
يا حسرتا إن حانَ حيني ولم
يُتحْ لفكري حلّ لُغز القضاء

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

62 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
10 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
8 juillet 2017 12 h 53 min

Beau et touchant merci.

Bétemps denise
Bétemps denise
Invité
3 juillet 2017 19 h 30 min

Poème très touchant et magnifique. Bel hommage d’un bel ami.

Anne Cailloux
Membre
3 juillet 2017 12 h 13 min

Quel triste nouvelle. Vos mots sont tellement juste, l’infini absence dans cette obscurité de noirceur. mais notre amie va éclairer le firmament et nous offrir une nouvelle étoile.

Invité
3 juillet 2017 11 h 56 min

Bel hommage !
Je suis triste, elle était si jeune. :(