La marguerite gagne par mérite !! – ILEF SMAOUI –

Un concours a été organisé
La marguerite est dynamisée
Elle ne cherche pas à rivaliser
Mais une rose l’a minimisée

Elle lui a lancé qu’elle ne possède pas une odeur
Et ceci veut dire qu’elle n’a aucune valeur
Qu’elle n’aura nulle chance avec les autres fleurs
Et que même certains en seront moqueurs

La marguerite au début était vexée
Mais comme elle n’est pas complexée
Alors plus sur ce concours s’est axée
A nouveau elle souriait toute relaxée

Elle n’a pas voulu à son tour la critiquer et l’agresser
En parlant de ses épines qui peuvent blesser
Ni se vanter qu’elle n’a pas besoin de soin pour pousser
Elle a gardé le silence et a commencé à penser

Elle connaissait les choses précieuses
Elle n’était pas prétentieuse
Mais elle demeure toujours ambitieuse
Et garde sa qualité gracieuse

Elle a mis sur son fleuron son valeureux cœur
Lui qui l’a tant aidé et était constamment vainqueur
Elle a laissé répandre son authentique liqueur
Qui n’a ni orgueil ni égoïsme ni vanité ni rancœur

Le jury arrive s’installe dans la salle
Il cherchait parmi toutes les pétales
Celles qui leur senteur les emballent
Celles qui avaient cette odeur colossale

Le jury s’approchait des fleurs celles qui sont les plus belles
Mais ne trouvait pas en elles cette senteur sensuelle
La marguerite savait que l’effluve de l’amour est exceptionnel
Et que son exhalaison est magique inconditionnelle

Sitôt que le jury s’est approché
De la marguerite son arôme l’a attaché
Il a trouvé le parfum qu’il cherchait
Parfum dont tout le cœur s’en est entiché

La marguerite était si joyeuse était si heureuse
Non parce qu’elle était victorieuse
Mais parce que flagrance de l’amour est glorieuse
Elle est fabuleuse et miraculeuse

482418_443741365706210_1458971514_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

34 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Gabrielle
Gabrielle
Invité
21 avril 2016 18 h 21 min

Bonsoir Ilef, Votre poème me fait penser à deux jolies femmes qui souhaitent être chacune la plus belle que sa voisine. Mais l’on juge souvent sur la beauté du coeur ! Bravo j’aime beaucoup! A bientôt. Amitié

Brahim Boumedien
Membre
8 mars 2016 21 h 18 min

La fragrance de l’amour survivra nuit et jour. Merci, Ilef, pour le partage de cette fragrance poétique !