Il en a fallu – Philippe Michel

 

Quand la nuit viendra
Je serai au plus mal.
Alors toutes les hostilités
Se réveilleront pour me tourmenter.
Il en a fallu des jours
Pour assouvir ces moments.
il en a fallu des nuits
Pour Assombrir ces serments.
De sombres idées
Se déposent sur le papier
Et le crayon s’agite
Comme un pantin désarticulé.
Il en a fallu des jours
Pour assombrir ces moments.
Il en a fallu des nuits
Pour assouvir ces serments.
Une petite lueur éclaire un regard
Qui danse au milieu des feuilles mortes.
Des mains brassent un air
Rempli de bonnes intentions.
Il en a fallu des jours
Pour retenir les serments.
Il en a fallu des nuits
Pour mélanger les moments.
Que restera-t-il de cet enfant
Aux yeux émerveillés
Devant le spectacle
Du jour naissant.
Voilà tout a été dit
Sur les tourments de minuit.
Maintenant place
Ǻ un jour resplendissant…
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

10 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
23 septembre 2017 20 h 52 min

Plein d’espoir….
Anne

O Delloly
Membre
23 septembre 2017 19 h 01 min

svp, n’oubliez pas de poser votre nom à côté de votre écrit ( – XX)
merci