Ballade Irlandaise – Marie Combernoux

Image associée

BALLADE IRLANDAISE

A Dundalk un jour nous nous éveillerons

Et foulant sous nos pieds les genêts éclatants

Et la bruyère en fleur et les millepertuis

D’où fusent des elfes noirs les rires malfaisants

 

Comme de jeunes daims nous foulerons la lande

Envoûtés, fascinés par cette mer d’Irlande,

Etrangère et magique, triste comme âme en peine,

Dans laquelle se perd le gris d’un ciel de traîne,

 

Gris des cieux, gris des flots, insondable infini,

Nous nous envolerons vers cette féerie.

A Dundalk un jour nous plongerons nos corps

Dans cette mer glacée, ce berceau de la mort

 

Et laisserons sur nous se refermer la vague

Dans nos yeux grand ouverts sur le ciel irlandais

Se noieront notre amour et notre destinée,

Sans lutte, sans remords, et à jamais unis.

***

© Marie Combernoux – 13/05/2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

47 vues
Marie Combernoux

Marie Combernoux (46)

je ne suis plus une jeunette, je suis née le 3 Avril 195....et quelque, j'ai été élevé jusqu'à mes 12 ans à Caussade (82) par mes grands parents , qui étaient agriculteurs et négociants en fourrage, j'ai été élevé entouré de nature, d'animaux de basse-cour, d'un jardin, et j'ai aussi appris l'occitan car entre eux mes grands parents le parlaient. Après 12 ans de bonheur , je suis allée vivre àToulouse, avec ma mère et son mari. A partir de là, ce fut une autre histoire.... je viens d'écrire un libre de nouvelles, réelles et fictives, et de poésies, j'attend sa sortie. Voilà un peu de moi, mais vous ne savez qu'une partie de ma vie riche et cahotique à la fois Bien cordialement.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
14 mai 2018 18 h 09 min

Magnifique peinture… On y est, on s’y voit. Merci pour ce partage, Marie.
Amicalement
Christian