Usurpation – Laure Fayarde

Mon cœur, bien chagriné
Par cette étrange affaire
Ne peut laisser passer
Cet affront populaire
Qui consiste à user
D’un mot, si poétique
Pour résoudre, je crois
Toute une arithmétique

Ainsi, sous le vocable « source »
Nous ne verrons hélas
Plus qu’une idée de bourse
Et autres paperasses
Les lois qui nous gouvernent
Sans nobles sentiments
Ont associé ce terme
Aux problèmes d’argent !

Le poète voyait dans son imaginaire
L’apaisante fraîcheur, le ruisseau enchanteur
Le peintre sublimait dans la verte clairière
Ses ondes transparentes ou ses tons de couleurs
Toute la symbolique de l’eau sur cette terre
La « source de la vie », la « source de l’espoir »…
La loi vient de trancher et elle n’en a que faire
Le mot est devenu la source du pouvoir !

Je n’aurais jamais cru, et j’en tombe de haut
Que ce mot servirait à payer mes impôts !

€  €  €

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

69 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires