Trente ans après de Régina Augusto

Trente ans après…

 

Malgré le temps passé, j’ai reconnu tes yeux

Toi tu sais regarder, apercevoir les cieux,

Cachés au fond de nous, c’est pourquoi je t’aimais

C’est quelque chose de doux que toujours tu offrais.

 

Je vois, rien n’a changé tu es resté le même

Cet homme attentionné qui savait dire “je t’aime”,

Le temps n’a pas flétri ta belle âme lumière

Malgré moi je souris, comme avant, tu m’éclaire.

 

Ton visage marqué par les outrages du temps

A gardé sa beauté Malgré les cheveux blancs,

Ton sourire est toujours l’invitation au rire

Mon cœur bat à coup sourd, je ne sais plus quoi dire.

 

Tes yeux posés sur moi sont plaisir de l’instant

Et le son de ta voix me trouble toujours autant,

L’envie de te toucher revient brûler ma main

Tu parais étonné par ce tour du destin.

 

Ta main qui s’est posée sur ma joue en tremblant

Me dit qu’il est compté ce qu’il reste de temps,

Pour la faire refleurir cette complicité

En tendresse et en rire qu’il faut réinventer.

 

Régina Augusto Auteure.

Texte protégé.

Avec le temps

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

1 vue
S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Iloa Mys
Membre
21 novembre 2016 20 h 58 min

Ho oui, c’est magnifique !
Merci beaucoup.
;-)

Brahim Boumedien
Membre
21 novembre 2016 14 h 48 min

Merci, chère amie, pour ce très beau partage qui ressemble davantage à une réalité connue il y a longtemps et qui a résisté aux aléas du temps !

Invité
21 novembre 2016 13 h 28 min

Un magnifique poème j’adore