Tigre poète souhaite à toutes les femmes bonne fête ! – ILEF SMAOUI –

Comme vous on est des mâles et des femelles
Mais on ne connaît pas votre ségrégation cruelle
Encore une fois nous qui sommes sans cervelle
Nous pigeons mieux que vous choses essentielles

Comme vous il y a entre nous des différences
C’est toujours la femelle qui donne naissance,
A nos petits et les mâles couronnent cette importance
En multipliant soins surveillances et vigilances

On n’a jamais senti entre nous une supériorité ou infériorité
Entre les deux sexes on n’a guère cette complexité
On vit dans la totale dignité la totale fierté la totale liberté
Et franchement on se moque de certaines mentalités

On utilise nos forces physiques pour se nourrir
Non pour battre nos femelles et les punir
Et vous les hommes brutaux on ne peut que vous bannir
Vous êtes des malades il faut vite vous guérir

Vous aussi hommes à cerveaux si étroits
Qui croient qu’ils ont tous les droits
Et les femmes doivent se soumettre à leurs lois
Comme s’ils sont nés chefs capitaines et rois

Et vous les femmes qui ont bu dans leurs biberons la soumission
Par faute des parents qui se sont trompés dans leurs missions
Vous me donnez réellement affreux frissons
Quand vous vous avouez inférieures aux hommes avec obsession
Vous êtes indépendantes vous êtes libres sans leurs permissions

Hommes vous êtes as des as
Femmes vous êtes toutes sensass
Il faut que tout sexisme se casse
Et au meilleur au bonheur tout être passe

Homme ou femme il faut que chaque fibre
En vous respire soupire danse vibre
Selon ses choix selon ce quelle aime libre
La liberté est un si haut si grand calibre

 
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

45 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jean-Marie Audrain
Modérateur
26 août 2021 15 h 41 min

C’est tous les jours la fête pour les jolies femmes telles que toi

Invité
8 mars 2017 11 h 50 min

Pas toutes, malheureusement !

Jean-Marie Audrain
Modérateur
8 mars 2017 10 h 31 min

Je répondrais avec les mots du poète maudit : Tristan Corbière

Toutes les femmes sont des fêtes
Toutes les femmes sont parfaites