Suis-je ne suis-je – Lucienne Maville-Anku

Suis-je ne suis-je
Ne suis-je suis-je
Semence
Plante
Arbrisseau
Arbre
Suis-je ne suis-je
Arbrisseau-arbre
Arbre-arbrisseau
Semence en son sol
En son être en sa terre
En son sol en son soi
Profondément enraciné
Enraciné profondément

Suis-je ne suis-je
Ne suis-je suis-je
Semence
Plante
Arbrisseau
Arbre
Suis-je ne suis-je
Arbrisseau-arbre
Arbre-arbrisseau
En l’être du sol de son soi
En le sol du soi de son être
Creux en sa terre sans racines
Au feuillage pourtant verdoyant
Et fort apparemment fertile

Suis-je ne suis-je
Ne suis-je suis-je
Semence
Plante
Arbrisseau
Arbre
Suis-je ne suis-je
Arbrisseau-arbre
Arbre-arbrisseau
Enracinée profondément
Profondément enraciné
En l’être de l’être de l’être
Du sol de la terre de son soi
On est ancrée on est assis

Suis-je ne suis-je
Ne suis-je suis-je
Semence
Plante
Arbrisseau
Arbre
Suis-je ne suis-je
Arbre-arbrisseau
Arbrisseau-arbre
En le sol de sa terre de l’être
Planté inébranlablement
Son feuillage est verdoyant
Un semblant est-ce de printemps
Voici bientôt venir le vent

Suis-je ne suis-je
Ne suis-je suis-je
Semence
Plante
Arbrisseau
Arbre
Suis-je ne suis-je
Arbre-arbrisseau
Arbrisseau-arbre
Bien en son soi bien en son être
Enraciné profondément
Profondément enraciné
Et aux assauts rudes du temps
Bien préparé bien agguéri

Voici venir le vent
L’été précède l’automne
L’hiver lui succédant
L’arbre sera-t-il encore
Toujours aussi verdoyant
Ou sera-t-il déjà mort
La seule brise d’un ouragan
L’aura-t-il déraciné

Suis-je ne suis-je
Ne suis-je suis-je

Un arbre bien assis

@Lucienne Maville-Anku, 20/05/21

 

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
Lucienne Maville-Anku

Lucienne Maville-Anku (509)

"C'est en écrivant que j'apprends à écrire."
Je suis originaire de la Martinique, une des charmantes petites iles de la Caraïbe, et vis au Royaume-Uni.
J'écris depuis de nombreuses années, et ce sont les autres, dans un premier temps, qui par leurs nombreux encouragements et appréciations a la lecture de mes textes m'ont aidée à prendre conscience que j'avais des talents à valoriser.
Ce désir d'écrire et de mieux écrire qui niche en moi depuis l'âge de 15 ans n'a jamais cessé d'aller croissant. Aussi, j’expérimente que c'est le fer qui aiguise le fer, et que plus j'écris, plus je désire écrire, et apprends de la sorte à écrire en autodidacte, par le soupir, par le désir, comme un feu qui s'attise.
La Poésie elle-même m'enseigne, j'apprends d'elle et découvre plus de sa beauté et sa diversité en lisant et en appréciant ce que d'autres écrivent et expriment, notamment sur cette plateforme, terrain de partage et d'expérimentations où foisonnent tant de talents qui m'émerveillent. C'est une vraie galerie d'arts uniques.
J'écris et développe cet art d'écrire en cultivant ma relation avec la Poésie, 'bon pédagogue’ qui m'instruit et m'éduque, et l'écriture elle-même qui comporte aussi des vertus thérapeutiques contribue à mon développement personnel. Cependant, j'ai souvent désiré participer à des programmes de formation pour parfaire mes talents et la stylistique.
J'ai compilé déjà plusieurs recueils de textes poétiques que je souhaite "dé-confiner" pour les mettre à profit, partant du principe que ce que l'on partage, on le gagne, et ce que l'on garde, l'épargnant à l'excès, on le perd.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Colette Guinard
Membre
18 juin 2021 11 h 38 min

Lucienne, vous êtes la poétesse qui nous enchante avec ses textes, vous êtes indestructible! bise amicale Colette

Alain Salvador
Membre
17 juin 2021 21 h 33 min

Un arbrisseau
La force du chêne
Et la souplesse du roseau
Contre le vent qui se déchaîne
Et de l’hiver les assauts
Il résistera tant bien même
Qu’un jour il sera grand et beau