Soiré d’été – Régina Augusto

Soirée d’été.

Sous le souffle du vent qui balaie le rivage
Le bruissement qui coure là dans le feuillage,
Et le frémissement qui agite la rivière
Lui donne le ton argent d’une étrange lumière.

Le ciel bleu doucement vient se teinter de gris
En prémisses d’un temps que le soleil a fui,
En attendant la pluie la terre desséchée
Voit s’installée la nuit sous la chaleur d’été.

Les arbustes fleuris qui longent les deux rives
Sous le vent fou se plient, quelques branches dérivent,
Un castor gris et blanc son petit contre lui
Remonte le courant recherchant un abri.

Un chevreuil solitaire vient se désaltérer
A la source si claire qui coule sur le rocher,
Mon ange blond s’égaie Au bond d’un écureuil
Qui soudain disparaît tout en mâchant des feuilles.

Allongé contre moi mon fils s’émerveille
Son petit cœur de soie vit le temps de l’éveil,
Dans son regard curieux je vois tant de bonheur
La beauté sous ces cieux le laisse un peu rêveur.

Et le merle moqueur au-dessus de sa tête
Provoque sa fureur et vient gâcher la fête,
Il se lève d’un bond et ramasse un caillou
Je l’arrête d’un « Non », et caresse sa joue.

Ses yeux posés sur moi me disent qu’il est surpris
Je lui dis « assis-toi » écoutes-les qui pépient,
Et le chant des oiseaux lui fait tout oublier
Mon tout petit poulbot se lève pour danser.

Régina Augusto Auteure.
Texte protégé.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

11 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Yvon Gutierres
Membre
2 janvier 2017 18 h 09 min

Tout simplement magnifique, on vit la scène merci Régina pour le partage…