Pour Alain, chantalC,Olivier, BeaM et les autres… – Philippe X

 

   CAVE CANEM : c’est en courant que j’ai rattrapé mon latin.

   Cet avertissement a été retrouvé lors de fouilles archéologiques effectuées dans la cité ensevelie de Pompéi, dans la maison dite du Poète tragique… Ben oui, fallait vraiment être con pour ne pas partir au moment de l’éruption du volcan..

   Il était inscrit en lettres capitales aux côtés d’une représentation de chien méchant tenu en laisse, sur une mosaïque recouvrant le sol du vestibule. Le but était non seulement d’avertir les visiteurs, mais surtout de décourager les intrus d’y pénétrer.

    Pétrone, écrivain latin, y fait également référence dans son roman le Satyricon : on comprendra que le fait de posséder un molosse pour le protéger des visiteurs lui a sauvé la vie car,  en plus d’être un Satyre,  l’inopportun peut être aussi con… que le visiteur d’un soir.

   Vous souvenez-vous de « devine qui vient dîner ce soir » ?

Je ne fais pas référence au film américain de Stanley Kramer, sorti en 1967, mais à Valéry Giscard-d’Estaing, élu troisième président de la Vème République en mai 1974, qui a multiplié tout au long de son septennat ses dîners avec les Français ordinaires”avec la volonté de “regarder la France au fond des yeux”… pour mieux voir ce qu’ils avaient au fond de leurs pochesEst-il venu dîner chez vous? … chez moi non plus et c’est bien pour cette raison que nous sommes inscrits sur le site d’Alain…. nous sommes extraordinaires.


   Cave canem a aussi été au Moyen Âge une des devises des marins de Saint-Malo, en référence aux « chiens du guet », ces dogues que l’on lâchait la nuit pour protéger la ville…. et empêcher les petits maris qui se débinent de rentrer trop tard de leurs escapades nocturne !

   Il est préférable d’avoir des contacts avec des chiens des guets que l’on nomme chien des quais à Marseille plus tôt qu’avec des chiennes de garde.

   Notez bien mon soucis du détail dans cette improvisation : « tais-toi Marseille tu cries trop fort.. je n’entends plus crier ALONSO dans le port ».. et loin de moi la pensée de comparer cette dernière (qui fut en son temps la première de son mouvement ) à Notre Dame de la Garde.

   Les navires malouins contraints à la bataille déployaient leur bannière de combat représentant un dogue prêt à mordre : c’était leur Cave Canem, dernier avertissement avant le début des hostilités.

   Plus près de chez nous, je fais appel à votre sens de l’hospitalité (n’en déplaise aux bourgeois de Calais ),    n’avez- vous pas entendu dans votre cantine préférée, prononcer avec un fort relent de         « Dien Bien phu » et avec l’accent de RAIMU dans la partie de cartes,  et pour répondre à la principale question qui fera un jour de toi un homme : qu’est-ce-qu’on mange aujourd’hui :

   « C’ ave des nems. »….un nem, deux nems, j’ v’vous aime.

.

   © Philippe X -19/06/2017

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

18 vues
Philippe X

Loup Zen (13)

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
14 juillet 2018 11 h 36 min

Bonjour Philippe beau partage
Agréable journée
Mes amitiés
Fattoum.

ChanTal-C
Membre
12 juillet 2018 22 h 56 min

J’ai adoré ce texte…
et j’ai hâte de lire les suivants !
Merci

Chantal

O Delloly
Membre
19 juin 2017 22 h 09 min

Et Surcouf eu aimé à Vous lire !
Merci