Parfum au féminin – Aldrick Le Mat

Parfum au féminin

Suivant le long courant de la rivière

Marchant à travers l’horizon qui prolifère

Un millier de couleur à ce ciel argenté.

Une folle douceur pour un amour lorgné.

Je parcours ce lieu en direction d’un futur

Où avec fatuité mes désirs perdurent

Éternelle excursion au pays où règne

Une fragrance que mon corps s’imprègne.

Ce parfum méconnu était en fait celui

D’une illustre femme, fine et en point jolie.

Une essence infime se dégageait d’elle,

Un bonheur intime dans mon cœur s’emmêle.

Ne pouvant revoir la muse aux yeux verts

Chaque jours je passais, près de la rivière

Pour pouvoir contempler, de mes yeux ébahis

La réminiscence qui éclairait ma vie.

Aldrick M.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
Aldrick M

Aldrick M (95)

Aldrick, jeune homme de 21 ans. Passionné des Lettres et de Poésie. Parce qu'écrire ce qu'on vit c'est le vivre deux fois.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires