Paraître – Erwan Le Faucheur

Paraître

Triste pays, triste peuple endormi, sans vie, dans le quotidien à courir après le temps, le bon temps, qui viendra demain.

Détruis peu à peu dans les listes définis par quelques chiens, haineux, gardiens de vos avenir mal en patient, ils vous entendent, brandissant le poing.

Un rêve, une utopie, le plus beau de tous à ceux qui ont une étincelle prête à flamboyer si le combat est contre les fascismes des matins, la misère des individualités.

Une trêve contre la folie de montrer nos atouts heureux, juste une parcelle de nos êtres, exposé la bas dans leurs schismes au cynisme certain pour bâtir leurs affaires sur tous vos chagrins.

Grignotant par l’intérêt du soi, vos valeurs, votre dignité jusqu’ à  l’abandon de vos enfants dans le culte de l’ignorance , du vide de sens ou paraître semble leur seule devenir.

Orientant les réalités par la peur, l’instauration de l’autorité, nauséabonde sans prendre les gants pour autant d’offense à leurs yeux avides de voir disparaître le discernement, la réflexion, le réfléchir.

Constat amère du consommant, consommateur, de sa propre existence sans résistance  à gémir sur ses malheurs, en fermant son cœur, addict au statisme de son intelligence pour ses petits conforts des riens.

Voilà ! Mon Frère soit acteur non spectateur et prend toute conscience de cette assistance sur le pire, l’horreur, en acceptant sans pudeur l’attrait magique de l’Idée que ton destin est détenu entre les mains des tiens.

11/05/17

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires