Oh ! vous qui maintenant dormez – Jean-Marie Audrain

Oh ! vous qui maintenant dormez

Dans le capiton de la bière

Sous la lourde dalle de pierre

Pour un long jour d’éternité

Vous laisserez-vous consoler

Par quelque fleurs ?

 

Oh ! vous que nous avons aimés

Que nous couvrîmes de nos larmes

Quand vous rendîmes l’âme et les armes

Vous habitiez cœurs et pensées

Vous laisserez-vous oublier

Passés nos pleurs ?

 

Oh ! vous que juste un jour par an

Nous fêtons après tous les saints

Des chrysanthèmes dans les mains

Pour un corps qui a fait son temps

Vous souhaitant éternellement

En plein bonheur.

5 4 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Jean-Marie Audrain

Jean-Marie Audrain (327)

Né d'un père musicien et d'une mère poètesse, Jean-Marie Audrain s'est mis à écrire des poèmes et des chansons dès qu'il sut aligner 3 mots sur un buvard puis trois accords sur un instrument (piano ou guitare). À 8 ans, il rentre au Conservatoire pour étoffer sa formation musicale.
Après un bac littéraire, Jean-Marie suit un double cursus de musicologie et de philosophie à la Sorbonne.
Il se met à écrire, dès cette époque, des textes qui lui valurent la réputation d’un homme doublement spirituel passant allègrement d’un genre humoristique à un genre mystique. D’ailleurs, il reçut de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) un grand diplôme d’honneur en ces deux catégories.
Dans ses sources d’inspiration, on pourrait citer La Fontaine, Brassens et Devos.
Lors de la naissance du net, il se prit à aimer relever les défis avec le site Fulgures : il s’agissait de créer et publier au quotidien un texte sur un thème imposé, extrêmement limité en nombre de caractères. Par la suite il participa à quelques concours, souvent internationaux, et fut élu Grand Auteur par les plumes du site WorldWordWoo ! .
Il aime également tous les partenariats, composant des musiques sur des textes d’amis ou des paroles sur des musiques orphelines. Ses œuvres se déclinent sur une douzaine de blogs répartis par thème : poésie, philosophie, humour, spiritualité…sans oublier les Ebulitions de Jeanmarime (son nom de plume). Un autre pseudo donna le nom à son blog de poésies illustrées : http://jm-petit-prince.over-blog.com/
Pendant longtemps il a refusé de graver des CD et d’imprimer ses œuvres sur papier, étant un adepte du principe d’impermanence et méfiant envers tout ce qui est commercial.
Si vous ne retenez qu’une chose de lui, c’est que c’est une âme partageuse et disponible.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
14 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
4 novembre 2020 22 h 21 min

Certains oublient, peut-être certains là-haut oublient aussi!!
moi tout les jour je pense à ceux que j’ai beaucoup aimé, les bipède comme les quadrupèdes. Merci de ce bel écrit tellement vrai!

Ralu Edith
Invité
3 novembre 2020 12 h 21 min

Non ce n est pas 1fois par an en ce qui me concerne la tradition est la mais certaines personnes vont sur les caveaux.. y vont très certainementplus d 1crois par an ils sont là vivantsplus que jamais n ayons pas peur de les invoquer…malgré l absence.nos chers êtres êtres disparus vous avez été de magnifiques témoignages d Espérance merci à vous

Gilles Lafleurquirime
Membre
3 novembre 2020 11 h 20 min

Joli.

Hervé Outil
Membre
2 novembre 2020 17 h 57 min

Très beau poème. Très vrai.

Marie Grant
Membre
2 novembre 2020 17 h 33 min

Quel bel hymne d’amour et de compassion à nos chers disparus!

Rafik Chabbi
Membre
2 novembre 2020 16 h 30 min

très beau texte de circonstance.

Hélène Marie
Hélène Marie
Invité
2 novembre 2020 16 h 20 min

J’en ai les larmes aux yeux en ce jour des morts.