Méandres – Fanch

Chercher vaille que vaille au hasard d’un parcours

L’idéal d’une vie dont le cours se déroule,

En suivre le tracé se perdant alentours

Comme sort de son lit le ruisseau qui s’écoule.

 

Contempler l’horizon sans fin renouvelé

Des cycles affectés par nos quêtes ardentes,

Espérer d’un destin maltraité et scellé

Une voie traversière apaisante et riante.

 

Piétiner les couloirs de nos incertitudes

A des fins inconnues aux multiples contours,

En supporter le poids des grandes solitudes

Conçues dans l’errance aux stériles détours.

 

Revenir sur nos pas exhumés de l’enfance

Pour qu’elle nous soit au cœur à jamais affilié,

Et là, revisiter ses chemins d’innocence

A seule fin que l’âme puisse s’y déployer.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires