Maggie – Saadou de Najac

Elle avait, comme ça, un petit air d’ailleurs
ses yeux de bleuïtude tournés vers autre part
un autre part lointain et presque un peu secret
blessé comme le fond de son coeur.
Elle aimait voyager dans la lointaine Afrique
enseignant la musique, en Thaïlande, en Allemagne
mais toujours elle revenait à sa maison de pierre,
dans le petit village où je l’y attendais.
La vie lui a volé son fils, comme à moi
et je comprenais bien sous la douceur des yeux,
juste au coin de sa bouche, le petit rien chagrin
qu’il vous reste de ça.

Elle s’appelle Maggie, c’est toujours mon amie.



0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires