L’inconnue du pont – Bouhadjar Abdelghani

Abîmée dans ses pensées le cœur abattu,
Une créature, aux beaux cheveux
Humides de rosée flottant au vent,
Esseulée sur le vieux pont,
Dégageait des soupirs à peine audibles
Qui fendent le cœur et le criblent

Pauvre âme au regard éploré !
Je l’imagine sur sa petite voile
Délaissée au milieu des flots rageurs,
Sous un firmament sans étoiles,
Fouillant des yeux l’horizon lointain
En quête d’un havre serein.

Pauvre désespérée aux rêves brisés !
Plongée dans un abîme de souffrance,
Indifférente aux heures qui défilent et trépassent,
Elle demeure là,
Errant dans un labyrinthe de silence.

 

©

 

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

10 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
18 juillet 2020 23 h 22 min

Merci, pour ce partage poétique décrivant une situation pathétique à laquelle on ne peut rester insensible !