L’éden du pavot – Saber Lahmidi

 

Eve, je t’ai vu mon petit éden.
Où le lys a fleuri en toi, ma reine.
Joues soyeuses, paupières en velours,
Regards, qui me font perdre mes parcours.

 

Je t’ai senti, une prose d’amour,
Où la rose fleurit encore en toi.
Lèvres de glucose et éclair du jour,
Sourires qui me font perdre et me noient.

 

Entre tes lèvres fleurit le pavot.
Brille d’un doux désir jamais vieillot,
Rouge vif, léger gracieux et beau.
Comme un baiser délicieux et chaud.

 

Quand je te vois, je palpite de joie.
L’oreille apprécie le ton de ta voix.
Ma rivière coule après son réveil.
Sur ta peau irritée sous le soleil.

 

Tu cours en souriant comme un plaisir,
Parmi les belles phrases à te dire.
Randonnée et tes cheveux ondulaient.
Dans mes mains, comme des épis de blé.

 

Tu cours de joie et décore mes jours.
Comme ce pavot de mon champ d’amour.
Il m’inspire, offrant de la passion.
Et me fait me sentir calme et patient.

 

Par ailleurs, je suis ravi et comblé.
De l’ange cramoisi, de champ de blé.
Par sa finesse, je suis passionné.
Pavot d’éden… Eve, m’a tout donné.

4.7 3 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

34 vues
Saber Lahmidi

Saber Lahmidi (107)

Saber, père de 2 garçons, médecin tunisien de Tozeur, la ville des poètes et la capitale des oasis.
Je vis au Qatar depuis 2011.
Je me laisse guider par ma patience et mon endurance. J'aime lire et écrire.
L'écriture m'a ravivé et les mots m'ont rendu heureux.
J'ai commencé à écrire de manière compulsive en juin 2020 lors du premier confinement suite à la première vague de Covid-19.
J'adore ce merveilleux site (Plume de poète)

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires