LE TEMPS D’HIER …Yvon Gutierres

LE TEMPS D’HIER…

 

C’est déjà loin le temps d’hier,

Que j’en ai l’age de demain,

De mes pas monte la poussière

Que j’évente d’un coup de main

 

J’ai retourné mon sablier

Où je m’écoule grain par grain

Vivre au présent pour oublier

Mémoire d’amour, de chagrin.

 

Si vivre c’est mourir un peu

Alors ! vivons avec passion

Quitte à jouer avec le feu

Jusqu’à en perdre la raison.

 

Déjà si loin ce temps d’hier

Où vous viviez mes disparus,

Ma larme va jusqu’à la pierre

Laver vos noms gravés dessus

 

On ne se voit pas bien vieillir

Et l’on se trouve dépassé

Quand on voit nos enfants grandir

Notre présent devient passé.

 

Buvons encor à la fontaine

De ces amours inachevés,

Et battons nous contre la haine

Osons aimer à en crever

 

Quand on ne sait pas trop bien dire

Les mots lovés au fond du cœur

Alors ! faîtes les tous un peu rire

Le rire n’est-il pas du bonheur ?

 

Il devient lourd le temps d’hier

Quand on prend l’âge de demain.

J’étais enfant me voilà père,

Il me tient gentiment la main

 

Pourrais-je encor dire –Je t’aime

Sans vous paraître prétentieux ?

Pourrais-je encor rester moi-même,

Quand je me verrai dans vos yeux ?

 

Comme il est loin le temps d’hier

Mais j’irais bien jusqu’à demain

Car ce papa devient grand-père

Il guide mes pas, tenant ma main

 

 

Yvon 28/12/16

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

25 vues
Yvon Gutierres

Yvon Gutierres (31)

Ancien ouvrier chaudronnier, il me plaisait de donner une vie au métal, lui insuffler un mouvement, il m’arrivait parfois pour ne pas oublier une phrase, un quatrain d’écrire à la pointe à tracer sur une feuille de métal. J’ai quitté l’école très tôt pour travailler et aider mes parents. Ayant quelque problème avec la langue française, je me suis mis à lire et à aimer la poésie et aujourd’hui je suis heureux d’avoir pu faire éditer mon premier recueil de poèmes chez Edilivre qui me permet de faire partager mes bonheurs, mes amours et mes angoisses.
Je n’ai hélas guère le temps de m’occuper de la promotion de mon recueil, je suis un vieux monsieur débordé, j’ai du mal à finir mon deuxième recueil de poésie et le livre que j’ai commencé, il y a dix ans.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires