Le peuple guerrier – Philippe X

     

       Marcher au pas pour un peuple de guerriers

 

      Témoin d’un long passé militaire, pas toujours glorieux mais qui fit des envieux, il a conservé cet art du « repli sur des positions prévues à l’avance »

      Doutant de son efficacité dans les conflits, ce qui revient à dire qu’en cas de déculottée, la fuite reste le seul salut, et que la débâcle était envisagée avant même le début des hostilités. Fins stratèges nos militaires !

      Préférant la danse à trois temps pour faire marcher les autres dans une valse hésitation : recevoir un ordre, attendre le contre-ordre pour éviter le désordre.

      A tel point que « la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires » dixit Georges CLEMENCEAU.

      Et si l’avenir du traitement du virus COVID 19 était confié à d’autres milieux que ceux du milieu médical ?

      Des personnages politiques, de la finance, mais surtout pas confié à une armée de toubibs qui n’ont qu’une idée en tête : sauver le monde.

      Le malade coûte très cher, mais la maladie rapporte.

      Le mot milieu est à attribuer avec prudence, je le considère porteur d’une connotation de  «Maffia et N’drangheta » avec coups de poignards médiatiques, relations chiatiques, personnages iniques (sa mère) et désordres publiques.

       C’est par médias interposés que les chefs de divers clans s’en donnent à cœur joie, pour asseoir leur leadership et leurs intérêts.

       Qui sera le capo di tutti capi (« chef de tous les chefs » en italien. ). C’est une expression principalement utilisée par les médias, le grand public et les forces de l’ordre pour désigner le Chef Suprême d’une organisation ;

       Appartiendra-t-il au sérail des groupes pharmaceutiques, ou à un courant politique, qui souvent sont comme cul et chemise.

       Plus jeune j’ai fait une rencontre qui a orienté ma vie du moment. Un pasteur protestant m’a enseigné qu’au petit déjeuner, il se nourrissait d’un plat spécial.

       Il se nourrissait d’une grosse portion de « DOUTES ».

       Les doutes le menaient à chercher des réponses à ses questions, ainsi n’avalait-il pas toutes crues les vérités des autres.

       Ce principe lui a été salutaire, je l’ai suivi et cela me réussit….à n’en pas douter.

       J’ai connu la « Providence » sous différentes formes.

       Cet homme d’église ne niait pas l’intervention d’une forme d’Intelligence infinie pour régler de la meilleure façon qu’il soit, notre avenir.

       Mais il ne cachait pas l’Intérêt qu’il portait à la formule « Aide toi et le ciel t’aidera ».

       Le do it yourself ou version française d’aller au charbon et du « jamais si bien servi que par soi-même ».

       La fin d’un État Providence est une bénédiction pour celui qui a décidé d’établir ses propres conditions de réussites dans sa vie.

       Où irons-nous avec le virus ?

       La nature ayant horreur du vide, on assiste impuissant à l’émergence d’un système donnant sur un État Régalien.

       Faudra t-il choisir, en ces temps de guerre, entre le fait de douter sur ce que nous proposent nos hommes politiques, ou accepter que notre pays soit mener de main de fer ?

       ” Le sabre et le goupillon “ en quelques sortes .

       Rendons à Georges ce qui appartient à CLEMENCEAU.

       Cette expression a vu le jour au début du XXe siècle, et est attribuée à Georges Clémenceau. Le goupillon symbolisant ici l’église, fait référence à un arrosoir dont les hommes d’Église se servaient pour répandre l’eau bénite.

 

©Philippe X – 27/10/2020

 

   

 

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

19 vues
Loup Zen

Philippe X (62)

Je viens je ne sais d’où et je vais je ne sais où.
Je ne sais pas qui je suis réellement.Je mourrais un jour mais je ne sais quand. Et je m’étonne d’être heureux… Pas vous ?
Pendant que les hommes racontent des aventures qu’ils n’ont jamais vécues…les femmes vivent des aventures qu’elles ne raconteront jamais ».

Je suis issu de la communauté des nomades, sur mes routes j'ai fait une rencontre qui a changé ma vie : Alain BONATI
Pour moi écrire représente : La Liberté d'entreprendre, la capacité de comprendre et la possibilité de surprendre..... et je suis le premier surpris !

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
6 décembre 2020 14 h 47 min

Se nourrir de doutes, c’est l’histoire de ma vie. Choisir entre la peste ou le choléra. Bonnet blanc et blanc b Etant soignante j’en sais un peu plus de par mes acquis mais surtout de la part de grand au dessus de moi. <Dictature en marche. Bel écrit qui nous fait, nous poser les bonnes questions : heureuse de te lire de nouveau.. Mes pensées à ta femme et au beau-père.

Christian Satgé
Membre
28 octobre 2020 6 h 58 min

Merci de nous conduire sur les chemins de tes pensées toujours fleuries. Amicalement…

ChanTal-C
Membre
27 octobre 2020 14 h 44 min

Excellente méditation sur la situation imposée…
Merci Philippe !
Amitiés

Chantal