La femme – Dimi De Delphes

La femme

Je m’endors au long de ton flanc avantageux.
A ton sein généreux, je bois la sève de la connaissance.
L’étoile de ton sexe s’ouvre sur une vie qui s’annonce, ton sexe, source d’amour et de fécondité.
Tu es la Femme.
Tu es mon énigme et mon Graal.
Je te cherche une et multiple à la fois dans toutes les femmes.
Je perds ton chemin, je le retrouve pour le perdre à nouveau.
Mon sexe à son tour pulse comme un cœur de vainqueur.
Mais ton sourire pose un véto sur mon désir.
Je baisse mon regard devant ta grandeur.
Femme-objet,
Femme-monument, tu traverses l’existence de l’Homme comme une fulgurance.
Et je perds pied.
Tu es un éblouissement, un éclair passionnel qui fracasse toutes les retenues.
Puis Femme, tu deviens l’épouse, la Vierge aux mille enfantements.
Tu es la perpétuité ! Non ! Tu es l’Éternité.

Texte de Dimi de Delphes déposé SACD

la femme

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires