la Martinique- Annie Viti

LA  MARTINIQUE

 

A  l ‘ombre  d’un  chapeau    ,

Le  soleil  , c ‘est  en  haut .

Au  Zénith  explosé ,

Midi  vient  de  sonner  !

De  chaleur  accablé ,

Le  sable  va brûler   .

Mélangée  à  des  eaux ,

Vertes , bleues ,  argentées ,

Turquoise la  jolie ,

leurs  impose  un  défi.

 

Un  flamboyant s ‘étend  ,

Elargi ,  tout  fleuri .

Il  accueille ravi ,

Merles  et  colibris

C ‘est  un  chant doux , sucré ,

Bercé  des  alizés .

Des  nuages ouatés ,

Caressent  les  voiliers .

Le  sud  les  hypnotise ,

L  “escale  y  est  exquise !

 

Saint  Pierre a  renié

Ces  plages bien  dorées .

Installé  dans  le  haut ,

Recolle ses  morceaux  .

Il  faudra  qu ‘il  oublie ,

L atroce  tragédie  .

Le  noir  le  blanc  surgie  ,

Sur  cette  île  alanguie .

Le  créole  est  planté  ,

Comme  un  rhum distillé .

La  nature  a  traduit ,

Ce  qu ‘est le  Paradis

 

Annie  Viti

 

 

 

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
Annie Viti

Annie Viti (6)

Petite Gribouilleuse , je m 'amuse au grès de mon inspiration ( souvent décousue ) ,pour ne pas en découdre avec la réalité de l 'existence et lui donner une dimension plus légère !

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Chris Mady
Membre
22 mai 2017 20 h 11 min

Tout y est, j’aime ce texte , cette île est magique , elle a des odeurs et des senteurs que l’on ne retrouve nulle part ailleurs !
Mon oncle est arrivé dans ses îles complètement par hasard, il y a plus de trente ans et croyez moi
ça n’avait rien à voir avec aujourd’hui et ses premières paroles pour mon père ont été :
– “tu sais si le paradis, c’est comme ça, je veux bien mourir demain ! ”
et il n’avait pas tort !!!
Mais attention, dans tout paradis il y a un coin d’enfer aussi !!
Vivre ici se mérite, la culture, le temps, les gens, bref tout est différent.
Mon père disait : “il faut avoir ça dans le sang”
Moi je pense juste que quand on fait la démarche de quitter son pays, c’est une fuite en avant !
On part pour avoir des réponses à ces questions et quand on les a ……
Et bien … on s’en pose d’autre,
juste pour repousser l’échéance de se retrouver face à soi même et à son passé !!!
je suis parti de chez moi à l’age de 18 ans et 6 jours aujourd’hui j’ai 50 ans et je me pose tous les jours de nouvelles questions , au cas ou !!
je ne suis pas pressé de me retrouver face à moi même :-)
Amitiés
Chris