JUSTE POUR CA – Jeanmarime

On ne saura jamais tout à fait

La part du nous et la part du vrai

On savait qu’on allait jouer grand

Dans la cour des dieux, lice du temps

On misait nos vies sans certitude

De savoir conjuguer deux solitudes.

 

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Juste parce que je passais par-là

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Qu’un beau jour tu t’es blotti contre moi.

 

On ne dira jamais sans regret

Le poids de l’enfant que tu voulais

Sur au plateau de la liberté

Dans la balance de nos destinées

Tu muselas tant nos différences

Que ton désir devint évidence.

 

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Juste parce que je passais par  là

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Qu’un beau soir tu t’es rapprochée de moi.

 

On ne distingue jamais sans douter

La voix du loup de celle du berger

Quand tes pleurs m’inondaient à l‘envi

Comme un appel ou comme un défi

A faire pâlir plus d’une nuit blanche

Aux sons et aux couleurs d’avalanche.

 

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Juste parce que je passais par  là

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Qu’un matin tu es restée près de moi.

 

On ne laissera jamais sans arrêt

L’herbe pousser tout contre l’ivraie

En regardant derrière nos épaules

Champs de bataille entre les deux rôles

Avec tant de nos moissons brûlées

Tout pourrait bien un jour s’embraser.

Avec tant de nos moissons brûlées

Tout pourrait bien finir en fumée.

 

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Juste parce que je passais par  là

Si c’était juste,

Juste, juste pour ça

Que tu ne voulais faire qu’un avec moi.

 

©Jeanmarime 2017

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

34 vues
Jean-Marie Audrain

Jean-Marie Audrain (329)

Né d'un père musicien et d'une mère poètesse, Jean-Marie Audrain s'est mis à écrire des poèmes et des chansons dès qu'il sut aligner 3 mots sur un buvard puis trois accords sur un instrument (piano ou guitare). À 8 ans, il rentre au Conservatoire pour étoffer sa formation musicale.
Après un bac littéraire, Jean-Marie suit un double cursus de musicologie et de philosophie à la Sorbonne.
Il se met à écrire, dès cette époque, des textes qui lui valurent la réputation d’un homme doublement spirituel passant allègrement d’un genre humoristique à un genre mystique. D’ailleurs, il reçut de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) un grand diplôme d’honneur en ces deux catégories.
Dans ses sources d’inspiration, on pourrait citer La Fontaine, Brassens et Devos.
Lors de la naissance du net, il se prit à aimer relever les défis avec le site Fulgures : il s’agissait de créer et publier au quotidien un texte sur un thème imposé, extrêmement limité en nombre de caractères. Par la suite il participa à quelques concours, souvent internationaux, et fut élu Grand Auteur par les plumes du site WorldWordWoo ! .
Il aime également tous les partenariats, composant des musiques sur des textes d’amis ou des paroles sur des musiques orphelines. Ses œuvres se déclinent sur une douzaine de blogs répartis par thème : poésie, philosophie, humour, spiritualité…sans oublier les Ebulitions de Jeanmarime (son nom de plume). Un autre pseudo donna le nom à son blog de poésies illustrées : http://jm-petit-prince.over-blog.com/
Pendant longtemps il a refusé de graver des CD et d’imprimer ses œuvres sur papier, étant un adepte du principe d’impermanence et méfiant envers tout ce qui est commercial.
Si vous ne retenez qu’une chose de lui, c’est que c’est une âme partageuse et disponible.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Béatrice Montagnac
Membre
10 juillet 2017 22 h 34 min

Bonsoir
très belle chanson
sensible tendre faite d’amour
merci belle soirée à vous
Cordialement
Béa

ChanTal-C
Membre
10 juillet 2017 19 h 45 min

Très belle chanson, pleine de sensibilité et d’amour
Merci pour ce joli moment
Cordialement

Chantal

O Delloly
Membre
10 juillet 2017 16 h 47 min

Très touchante chanson
remplie d’amour de la vie auprès de sa moitié
Merci

(J’ai ajouté, protection et nom)