Femmes – francois costaseca

Me suis souvent rendu parmis vous
Craignant là ; son coeur et sa raisonance
De baguenaudes en fruits d’abondances
Gousses creuses et graines clause d’insolence
Des peines et tourments en cette dépendance

Me suis souvent rendu parmis vous
Feignant là , l’amour et sa felicité
De Ballades en douce pimautée
De n’etre clair que le jour escompté
Le temps juste court d’une claire amitié
Au soir calme ; le corompt montre sa clartée

Me suis souvent trouvé milles fois hélas en vous
En vos coeurs d’ouvrages et de raisons
Mainte fois perdus en cet oraison
Funeste et déraisonable passions
De feindre l’aimé sans raison.

Me suis trouvé une fois de plus , hélas !
Le coeur riant au blesse coeur de tristesse
Prince amants d’un jour qui m’oppresse
En cet rigueur me dit que fasse maitresse
Le jeux de l’amour en mon Äme de faiblesse.

Me trouverais milles fois de plus encore
Du sais je y laisser mon arpent de vies
A combler le désir et soif en vos envies
Creusant le sillon de songe d’abondance
Sans claire lassitude en ce jour d’errance.

 

©francois costaseca

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

44 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
17 novembre 2018 18 h 54 min

Très beau et fort touchant bravo François

MABILAIS Nathalie
MABILAIS Nathalie
Invité
17 novembre 2018 16 h 59 min

Très touchant texte sur les faiblesses avouées d’un cœur d’artichaut.

Plume de Poète
Administrateur
5 octobre 2018 8 h 01 min

Bonjour François,
N’oubliez pas d’ajouter votre biographie ou présentation auteur et votre photo ou avatar représentatif sur votre profil membre afin que les lecteurs, visiteurs et membres puissent mieux vous apprécier.
Cette présentation s’affiche sous tous les textes que vous publiez depuis le site dans la rubrique « A propos de l’auteur ».
Je reste à votre écoute si besoin.
Bien à vous,
Alain

Plume de Poète
Administrateur
5 octobre 2018 8 h 00 min

Merci pour cette belle introduction poétique François !
Nous avons hâte de découvrir vos autres textes.
Bien à vous,
Alain