Exilium de Badar – Dominique Schreinemacher

___ EXILIUM ____ de BADAR…..01/2015.
.
.
Souvent dans mes prairies, assis comme un vieux sage,
Au pied de mon arbre ; je regarde la vie.
Mon regard divague de la terre aux nuages.
De ce doux tableau, je ne suis même pas ravi.
.
Les pleurs de l’aurore me caressent les joues,
Douce sensation semblable à celle d’un baiser.
Remerciant le bon Dieu, je me mets à genoux,
Quel horrible matin ! je n’ai fait que rêver.
.
En route maintenant vers un autre demain.
La ronde du soleil me montre le chemin,
Laissant derrière moi, une ombre vagabonde,
Fidèle amie de mes jours, Ô ! affres fécondes.
.
Je veux marcher les yeux rivés sur mes pensées,
Aveugle, sourd, muet, je ne suis que rongé
Par mes mornes et très longues journées sonnant creux,
Qui deviendront… mon ultime antre ténébreux.
.
.
Tous droits réservés © BADAR…

10403473_1606078472940800_1383900932429732540_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

2 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
20 mars 2015 7 h 30 min

Magnifique Dominique !
Ce tableau nous redonne l’envie et la paix dans ces moments difficiles sur terre . . .