éloge de l’arbre – Georges Cambon

Sur l’avenue toute nue sous la robe hivernale

Surprise oh nature, ta colère est tant légitime!

Ci git un arbre, hier debout, mort sans un râle

D’un crime odieux que porte une main anonyme.

 

Sur la terre lasse, d’un geste toujours faux

Nait le sombre délit dans un temple méconnu

Ce jour d’élan aux lents sillons de la faux

Couché sur le flanc, qui tombe sur l’avenue?

 

Dans ce théâtre clos, une voix encore résonne

Qui précipite la chute de l’idole en son repaire!

Fidèle à ses rancœurs d’une force sans repère

L’homme servile connait un sacre qui l’étonne!

 

Que ce Roi déchu soit ce que seul on répand!

Le destin si précoce d’un géant assassiné;

Avant que meure semblable, cet occupant,

Sous la brise matinale, un sage est  déraciné!

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

73 vues
Georges Cambon

Georges Cambon (79)

Ancien libraire, j'aime la poésie et la politique d'où mes choix, parfois, de textes engagés! Mes poètes préférés sont Aragon, Verlaine, Mallarmé et Valéry!

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires