Considération – Zohra Missouri

 

Assis dans son fauteuil, sans un mot, sans un son.
Mon père, ce vieil homme plein de compassion.
n’est plus ce qu’il était, usé par le temps.

Il allait par monts et par vaux, secourir les indigents.
Dans la nuit, incognito jusque dans les bas fonds.
Heureux d’accomplir un acte bienveillant.

Lui, naguère enfant esseulé, pupille de la nation.
C’était juré de ne pas déroger à sa mission.
Veiller au bien être de ses compagnons.

Et devant tant d’admiration.
J’aimerais lui offrir une ovation.
Et pourquoi pas une distinction.

.

©Zohra Missouri – 11/07/2018

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

51 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
12 juillet 2018 17 h 57 min

Merci pour cette belle introduction poétique !
Nous avons hâte de découvrir vos autres textes.
Bien à vous,
Alain