CHUTE- ASCENSION – Houda Boulakrach

Dieu  Dieu Dieu

Je t’appelle

Dieu Dieu Dieu

M’interpelle

Et cette vilaine question

Paradis ? ou Enfer !!!

Qu’on sera t-il de cette chair

Qui transpire du mal ?

Et de ce cœur en transe ?

Et des méandres d’une âme ?

Je suis sale et prétentieuse

Mais toujours amoureuse

De ce perfide air!!!

La  sombre face de la dérive.

Dieu Dieu Dieu

Lumière dans la lumière

Sublimation du merveilleux

Et moi cet être sans ferveur

Je reste pire -ange

Aussi laide aussi dense

Je cherche à naitre encore

Dans l’illusion du vrai mensonge

En me ruant vers la cause

Et gémissant de douleur

A chaque  morne rencontre

Mais toujours amoureuse

Toujours Diable

Vers l’inaccessible timbre

Au  sommet d’un éveil

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
1 février 2017 8 h 17 min

Merci pour ce beau partage poétique Houda et belle introduction !
Nous avons hâte de découvrir vos autres textes.
Bien à vous,
Alain